Le mot de la marque :

Efficace dès 24 heures sur les imperfections, il agit également sur les marques résiduelles colorées pour retrouver une « peau parfaite ».
Au cœur de la formule, le Procerad, un céramide breveté, renforce la performance anti imperfections Effaclar Duo +, tout en prévenant l’arrivée des marques résiduelles rouges ou brunes.

Je n’ai pas personnellement la peau acnéiquemais j’ai quand même voulu essayer le produit. D’une part, ce n’est pas parce qu’on n’a pas la peau boutonneuse qu’on n’a pas de boutons (moi aussi je fais des virées Macdo que mon corps réprouve par de virulentes attaques de poussées de sébum au milieu du front) et aussi parce que j’ai un homme qui lui a la peau grasse et qui pouvait bénéficier du produit.

Le packaging :

Effaclar Duo + se présente sous la forme d’un tube de crème fin et allongé, avec un embout pratique pour déposer la juste dose de produit là où il faut. Je trouve l’idée de l’embout intéressante : le produit asséchant quand même la peau, c’est pratique de pouvoir appliquer de la crème seulement sur ses imperfections et pas sur toute une surface de peau. Le tube blanc est sympa, sans chichis et de toute façon, ce n’est pas ce qu’on lui demande.

Le produit :

La crème n’a pas une odeur de folie mais elle sent le propre. Rien de transcendant, mais encore une fois, ce n’est pas une crème pour le corps ni une crème de jour pour le visage, donc cet aspect n’est pas bloquant. En plus, elle sent nettement meilleur que les crèmes anti-boutons aux AHA vendues en pharmacie, qui sentent l’alcool et le médicament.

Niveau texture, la crème n’est ni trop épaisse, ni trop fluide, ce qui permet d’en apposer en petite quantité sur les zones ciblées. Je souligne le fait qu’on puisse doser le produit, car ça permet de ne pas vider le tube en 2 semaines et dans le même temps ça m’évite de parler trop souvent à ma pharmacienne (non, je ne l’aime pas).

Le test :

Pour ce qui est de l’efficacité, je n’ai rien constaté de magique sur ma peau normale à sèche, bien qu’ayant fait une virée chez Macdo avant de recevoir cette crème (on est au paroxysme du professionnalisme, je sais) et fait fleurir quelques imperfections sur ma tronche. Les boutons ont guéri au bout d’une semaine d’application, ce qui n‘a rien d’extraordinaire car ils guérissent en une semaine aussi quand je ne mets pas de crème.

Sur la peau acnéique du Namoureux, par contre, les résultats sont tout autres. J’ai appliqué le produit sur les imperfections de son dos et nous avons constaté des changements dès le lendemain. La Roche-Posay tient donc les promesses affichées sur la boîte de l’efficacité dès 24h, alors chapeau bas. Les marques disparaissent bien et les boutons sont visiblement asséchés. Le plus étonnant, c’est que nous avons constaté que n’étant pas sous ordonnance, elle est aussi efficace qu’une crème que nous avions pris à la pharmacie avec l’ordonnance d’une dermato.

En résumé :

Sur peau acnéique, la crème est aussi efficace qu’une crème sous ordonnance, sans sentir l’alcool ni tâcher les vêtements comme peuvent le faire certaines crèmes de dermato. Elle fait bien disparaître les marques et les boutons et je trouve le rapport qualité-prix plus qu’abordable