Vous êtes une vraie hyperactive, vous adorez le sport et vous avez l'habitude de beaucoup bouger chaque jour. Bravo !

Seulement vous vous êtes blessée. Le problème, dans ce cas-là, et c'est en particulier vrai chez les personnes très actives, c'est qu'il n'y a pas que le corps qui en prend un coup, le moral aussi.

Maman-alitee-2-300x225

Si vous êtes dans cette situation et que vous vous êtes blessée, voici 5 conseils utiles pour réussir à gérer votre stress pendant votre guérison.

GARDER LE CONTRÔLE

La première chose à faire est de se concentrer sur ce qu'on peut contrôler. Même si à cause de votre blessure vous n'allez pas être capable de faire du sport ou de bouger beaucoup pendant plusieurs semaines, vous pouvez tout de même contrôler ce que vous mangez, ce que vous buvez et votre attitude vis-à-vis de votre santé.

Si vous concentrez votre énergie et votre attention sur les bons nutriments à apporter à votre corps, votre glycémie et votre humeur resteront stables et vous vous sentirez bien mieux, aussi bien émotionnellement que physiquement.

COMMENCER QUELQUE CHOSE DE NOUVEAU

Prenez cette blessure comme une opportunité de passer du temps sur un nouveau projet qui n'implique rien de physique. Peut-être que vous avez toujours eu envie de vous remettre à l'anglais, de lire tous les Harry Potter depuis le début ou de commencer à tenir un journal.

Si ces activités vous ont toujours semblé impossibles à faire, c'est le moment idéal pour vous y mettre !

Votre corps a besoin de repos, mais votre esprit doit à tout prix rester actif. Fixez-vous un objectif et faites tout pour l'accomplir.

Vous verrez que vous en retirerez une réelle satisfaction devant le travail accompli et cela vous aidera à garder un mental solide et positif.

ADAPTER SES SÉANCES DE SPORT

En fonction de la gravité de votre blessure, vous aurez peut-être toujours la possibilité de faire certains mouvements. Imaginons que vous ayez une blessure au genou. Vous pourriez arrêter totalement de bouger, mais cela ne serait sûrement pas bon pour votre moral, sans compter que vous pourriez peut-être même prendre du poids en arrêtant soudainement toute activité physiquement.

Vous pourriez également en profiter pour travailler d'autres parties de votre corps pour progresser physiquement et rester actif tout en laissant votre genou au repos.

Essayez d'évaluer quelles sont vos options et de déterminer quelle serait la plus profitable pour vous.

NOTER SES PROGRÈS DANS UN CARNET

Quand on est blessé et qu'on ne doit plus bouger, on a l'impression que le temps s'arrête et qu'on n'ira jamais mieux. Parfois, on ne voit pas les améliorations et les progrès car ils sont petits.

Mais ça ne veut pas dire que vous ne progressez pas ! N'essayez pas d'aller plus vite que la musique, et notez tous les moindres petits progrès que vous faites dans un carnet, ce que vous ressentez, votre niveau de douleur, votre difficulté (ou facilité) à faire certains mouvements.

Gardez précieusement ce carnet avec vous et relisez ensuite régulièrement vos notes. Cela vous permettra de garder une trace de tous vos progrès et de voir ce que vous n'auriez peut-être pas remarqué seul. Félicitez-vous pour chaque victoire, aussi petites soient-elles !

MÉDITER

Même si ce n'est pas forcément facile quand on débute, surtout quand on a l'habitude d'être sans cesse actif, la méditation et la respiration profonde peuvent s'avérer très efficaces pour diminuer le rythme cardiaque, apaiser son stress et retrouver un esprit tranquille.

Essayez de méditer quelques minutes chaque jour en vous répétant que ça vous fera du bien et que ça vous aidera à récupérer plus vite et à faire le plein d'énergie.

Vous verrez qu'à force d'entraînement, la méditation vous fera réellement un bien fou et ne pourra que vous aider à vous remettre de votre blessure.