ritaline-boites-et-gelules-large1Il y a quelques temps, je vous ai dit que j'avais un enfant diagnostiquer TDAH et le traitement prescrit est la ritaline donc en théorie c'est simple le docteur préscrit et l'enfant prend son médicament et nous voilà soulager, mais voilà ce traitement est à base de dopamine oui oui!!! on administre de la dopamine aux enfants bon sachant que justement les enfants TDAH manquent de dopamine qui permet la concentration ce n'est peut-être pas une si mauvaise idée mais il y a un hic, je dirais même un gros HIC ; ce médicament est plein d'effets secondaires fréquents et en voici la liste ( installez-vous il y en a pour un moment)

C'est pour celà que je souhaite à tout prix éviter ce traitement mais si il s'avère que celà devient nécessaire je donnerais mon accord !!!

 

 

 

Effets indésirables mentionnés  avec l'utilisation de Ritaline


En outre des effets indésirables ont été mentionnés en rapport avec l'utilisation de Ritaline :
Infections
  • Très fréquent: Rhinopharyngite*.
  • Troubles métaboliques et nutritionnels
  • Très fréquent: diminution de l'appétit**.
  • Occasionnel: anorexie, prise de poids et de taille modérément réduite en cas d'utilisation prolongée chez les enfants.
  • Circulation sanguine et lymphatique
  • Très rare: leucopénie, thrombopénie, anémie.

Système immunitaire
  • Très rare: réactions d'hypersensibilité, y compris œdème de Quincke et anaphylaxie.

Troubles psychiatriques
  • Très fréquent: insomnie, nervosité.
  • Fréquent: comportement anormal, agressivité, excitation, anxiété, paranoia, dépression, irritabilité, agitation*, troubles du sommeil*.
  • Très rare: hyperactivité, hallucinations visuelles et tactiles, états dépressifs transitoires (tristesse, anxiété, pleurnichements), troubles psychotiques, tics ou aggravation de tics existants.
  • Des cas de comportement suicidaire, ou de passage à l'acte suicidaire ont été rapportés chez des patients traités par le méthylphénidate. Le rôle du méthylphénidate dans ces cas est encore mal connu.

Système nerveux
  • Très fréquent: nervosité et insomnie. Ils apparaissent en début de traitement et peuvent cependant céder à une réduction de la dose ou à l'omission de la dose de l'après-midi ou du soir.
  • Fréquent: céphalées, somnolence, vertiges, dyskinésie, tremblements*.
  • Très rare: convulsions, tics ou exacerbation de la symptomatologie chez les patients déjà atteints de tics, maladie de Gilles de la Tourette, état dépressif passager, artérite cérébrale et/ou occlusion, troubles cérébrovasculaires, hémorragies cérébrales et accidents vasculaires cérébraux.
  • De très rares cas mal documentés de syndrome malin des neuroleptiques (neuroleptic malignant syndrome, NMS) ont été signalés. Toutefois, les patients avaient pris d'autres médicaments dans la plupart des cas. Le rôle de Ritaline dans ces cas est incertain.

Troubles oculaires
  • Rare: difficultés de l'accommodation et vision floue.

Troubles cardiaques
  • Fréquent: tachycardie, palpitations, arythmies, variations de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque (habituellement dans le sens d'une augmentation).
  • Rare: angine de poitrine.
  • Très rare: arrêt cardiaque.

Vaisseaux
  • Très rares: troubles cérébrovasculaires, vasculites.

Voies respiratoires et cavité thoracique
  • Fréquent: Toux*.

Troubles gastro-intestinaux
  • Très fréquent: Nausées**, sécheresse de la bouche**.
  • Fréquent: douleurs abdominales, nausées, douleurs gastriques et vomissements. Ceux-ci apparaissent généralement en début de traitement et peuvent être soulagés par la prise concomitante de nourriture. Sécheresse buccale, diminution de l'appétit, normalement passagère. Dyspepsie*, maux de dents*.
  • Très rare: diarrhée, constipation.

Troubles hépato-biliaires
  • Très rare: troubles de la fonction hépatique, pouvant aller de l'augmentation des transaminases jusqu'au coma hépatique.

Troubles cutanés
  • Fréquent: rash, éruption cutanée, prurit, urticaire, fièvre, alopécie (tête).
  • Très rare: purpura thrombopénique, dermatite exfoliatrice, érythème polymorphe, œdème angioneurotique, inflammations de la muqueuse buccale (chez les adultes présentant une narcolepsie).

Troubles musculosquelettiques
  • Fréquents: arthralgies.
  • Très rares: crampes musculaires.

Troubles généraux
  • Fréquent: fièvre, sentiment d'agitation*.
  • Occasionnel: Hyperhidrose.
  • Rare: de traitement prolongé chez l'enfant, une réduction modérée de la prise de poids ainsi qu'un léger retard de croissance peuvent survenir.

Investigations
  • Fréquent: perte de poids*.

(* Effets indésirables ayant été observés chez les patients adultes atteints de TDAH lors d'études cliniques menées sur Ritaline LA.) (** La fréquence des effets indésirables était plus élevée chez les patients adultes atteints de TDAH que celle observée auparavant lors d'études cliniques menées chez des enfants.)

 

Source : magazinz médical